jeudi, mars 14, 2024
spot_img
AccueilACTUALITÉConférence mondiale de l’ITIE : Diagnostic de 20 ans de lutte pour la...

Conférence mondiale de l’ITIE : Diagnostic de 20 ans de lutte pour la Transparence

L’ITIE Internationale va passer au scanner les différentes exigences mises en place et leur impact sur la bonne gouvernance du secteur extractif. Elle va également échanger sur les réformes à apporter au regard des insuffisances constatées. Diagnostic exhaustif de la transparence les 13 et 14 juin prochain.

Dakar, capitale de la transparence . Le thème de la conférence mondiale de l’ITIE : « Transparence en Transition », traduit deux aspects fondamentaux qui sous-tendent la tenue de cette conférence, prévue les 13 et 14 juin 2023.

Il s’agira d’abord de faire le bilan des progrès réalisés sur la gestion, redevabilité dans la gestion des ressources naturelles après 20 ans d’existence. Ensuite, une réflexion sera entamée sur la transition énergétique et la manière dont l’ITIE devrait s’adapter à l’évolution du paysage énergétique et à la demande croissante dans le secteur.

La norme n’est pas figée et évolue au gré des préoccupations des pays permettant ainsi de toujours l’améliorer. C’est ce qu’a a fait savoir Mme Awa Marie Coll SECK, Ministre d’Etat et présidente du comité national de l’ITIE du Sénégal.

« Nous avons, à chaque conférence mondiale, de nouvelles exigences qui sont pour nous des mises en œuvre à effectuer et une grande bataille pour l’effectivité des mesures. Nous considérons qu’à chaque fois que nous parlons de nouvelles exigences ce sont de nouvelles batailles, ce sont les pays pour la plupart qui les mettent en œuvre », a-t-elle dit.

« Donc plus on en met des exigences plus on a du travail et plus ça nous met dans des situations difficiles mais ce qu’on veut à travers toutes ces nouvelles exigences, c’est que la croissance s’améliore, que les communautés puissent ressentir les impacts des économiques des entreprises extractives », ajoute le Professeur Awa Marie Coll Seck.

Sur le plan international, les gens identifient des éléments qui n’ont pas été pris en compte et en font des exigences. La Présidente du CN-ITIE explique, par exemple, que les questions relatives au contrôle des coûts qui aujourd’hui, ne garantissent pas la transparence entre les Etats et les entreprises sur les achats effectués durant toutes les phases du projet. http://africapetromine.com/29573-2/

« C’est pourquoi nous pensons qu’il est important de travailler là-dessus pour en faire une exigence aussi bien pour les Etats que pour les entreprises. C’est pour une meilleures prises en comptes des intérêts des différentes parties », déclare la présidente du CN-ITIE.

Il en est de même pour les transferts infra nationaux qui sont des obligations légales envers les communautés mais qui posent problème parfois dans leur mise en place. Toutes ces questions seront largement débattues lors de la conférence avec des sommités du monde entier qui seront à Dakar.

Pour Pape Farra DIALLO, président de la commission scientifique, chargé de l’organisation de la conférence mondiale de l’ITIE, les défis restent nombreux. Le Sénégal a fait énormément de progrès et c’est ce qui lui a valu deux validations réussies. Malgré cela, il reste du travail à faire afin d’améliorer la gouvernance du secteur extractif.

« Parmi ces défis il y a le registre des bénéficiaires effectifs qui reste une difficulté majeure pour les pouvoirs publics qui sont en train de prendre les choses en main. L’accès restreint du registre des bénéficiaires effectifs aux journalistes et aux acteurs de la société civile, constitue une entrave grave à la norme 2.5 de l’ITIE instituant cette exigence pour la transparence dans le secteur extractif », regrette Pape Farra Diallo, Président de Publiez Ce Que Vous Payez Sénégal. 

Il soutient que certaines informations doivent être disponibles pour les intéressés et cela peut aider l’Etat à lutter contre les évasions fiscales et à maximiser ses gains. « C’est l’un des défis sur lesquels le comité national ITIE est en train de travailler », a précisé Pape Farra Diallo président du comité scientifique de l’ITIE pour la conférence mondiale.

Le Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans l’Industrie Extractive a invité les journalistes autour d’un ndogou (rupture du jeûne) pour procéder au lancement de la conférence internationale de l’ITIE qui doit se tenir les 13 et 14 juin prochain.

Au menu des discussions, il sera question d’une évaluation des 20 ans d’existence de cette instance de gouvernance et de transparence dans le secteur extractif au Sénégal et dans le monde.

Yanda Sow

RELATED ARTICLES

1 COMMENTAIRE

  1. Président de la cellule CONGAD de la Région de Saint-Louis.
    Je suis membre de la coalition Publié ce que vous Payez de Saint-Louis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments