mardi, mars 19, 2024
spot_img
AccueilACTUALITÉSénégal-drame de Khossonto :  La coalition nationale PCQVP condamne

Sénégal-drame de Khossonto :  La coalition nationale PCQVP condamne

Les affrontements de Khossonto entre forces de l’ordre et autochtones ont fait 2 morts et plusieurs blessés dans le rang des manifestants. Publiez Ce Que Vous Payez Sénégal « condamne avec la plus grande fermeté cette brutalité meurtrière à l’encontre de manifestants désarmés dont le seul tort a été de défendre leurs droits économiques, sociaux et environnementaux ».

« Cette attitude répressive des autorités est une violation manifeste des droits humains selon le communiqué de PCQVP Sénégal. Ces affrontements ayant aboutit à la mort de deux personnes dans le village de Khossonto, pouvaient être évités si les autorités avaient pris les devants eut égard aux nombreux signaux d’alertes de la Coalition », se désole son Président Dr Pape Fara Diallo.

« Malgré nos alertes répétitives sur le caractère illégitime et impopulaire de l’arrêté préfectoral dans le département de Saraya (région de Kédougou) relatif au recrutement de la main d’œuvre locale non qualifiée pour le compte des entreprises minières opérant dans la zone, les Autorités étatiques du Sénégal n’avaient prêté aucune attention aux réserves motivées des populations locales sur la décision du Préfet », a déclaré Pape Fara

Il ajoute « Nous rappelons que la gestion des opportunités sociales offertes par les compagnies minières ne saurait revenir aux Autorités administratives alors que les communautés bénéficiaires disposent de mécanismes locaux acceptés de tous dans la gestion de leurs relations avec les compagnies minières ». 

Rien que la semaine dernière avant les manifestations, sentant les signes avant-coureurs d’une probable confrontation, l’antenne régionale de Kédougou de PCQVP avait informé le Préfet de sa volonté d’initier une médiation avec les acteurs communautaires (chefs de villages, organisations de jeunes et de femmes) et les maires des localités concernées qui avaient déjà exprimé leur disponibilité à en croire M. Diallo.

« Malheureusement, le Préfet a persisté dans sa logique autoritaire et a formellement déconseillé aux collègues de l’antenne régionale PCQVP d’initier la médiation, arguant que la situation était sous contrôle. Une telle médiation aurait pu désamorcer la conflictualité latente relativement à l’arrêté préfectoral et éventuellement prévenir les évènements malheureux observés aujourd’hui », estime le Président de la Coalition nationale PCQVP.

Toutefois la coalition la Coalition PCQVP se félicite de la tenue du Comité régional de développement (CRD) spécial conduit par le Ministre de l’Intérieur et le Ministre des Mines et de la Géologie, tout en espérant que cela ouvrira un dialogue fécond pour une sortie de crise.

Poursuivant dans cet élan de dégel et de décrispation de la tentions dans cette zone PCQVP a formuler différentes recommandation notamment la libération de toutes les personnes arrêtées en marge de ces manifestations pour apaiser les tensions, procéder à l’ouverture d’une enquête libre et transparente pour élucider les circonstances de décès des deux manifestants et apporter les sanctions requises aux personnes incriminées.  L’Autorité administrative (le Préfet) doit veiller à la prise en charge médicale correcte de l’ensemble des blessés et limiter son rôle à la supervision des Commissions de recrutement sans y occuper une responsabilité de direction.

Yanda Sow

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments