Home ACTUALITÉ Industries Extractives : L’avenir du Sénégal c’est l’Or

Industries Extractives : L’avenir du Sénégal c’est l’Or

0
20

Lamine Diack Diouf, ingénieur géologue pétrolier et président du Moment Citoyen Universel, a appelé à une réflexion profonde sur les meilleures stratégies pour la valorisation des ressources naturelles et en particulier de l’or, du Sénégal.

Le Sénégal est un pays minier où l’on a découvert du pétrole. Seulement, il devra prendre du temps pour maîtriser sa filière pétrolière. « C’est la raison pour laquelle nous pensons que la meilleure stratégie, c’est de mettre en valeur les ressources minières, dont l’or parce que le pétrole n’a plus d’avenir », estime Lamine Diack Diouf ingénieur géologue.

Le pétrole, une énergie fossile, ne représente plus un enjeu stratégique international. Les grandes puissances se détournent des énergies fossiles parce que leurs opinions publiques les poussent à mettre en valeur les énergies électriques, dont l’hydrogène et les piles électriques, à partir du lithium.

« L’avenir du Sénégal, ce n’est ni le pétrole ni le gaz. Parce qu’il faudra développer des stratégies pour être bien présent dans cette filière », ajoute Lamine Diack Diouf qui va se consacrer à la gestion des ressources minières et pétrolières du pays, après son désistement de la dernière présidentielle au Sénégal.

Pour lui, le pays détient un potentiel inexploité d’or. Il a plaidé en faveur d’une stratégie axée sur cette ressource précieuse, notamment, le raffinage, la transformation sur place et la satisfaction du marché local.

M Diouf a mis en avant les limites du secteur pétrolier, déclarant que le Sénégal devrait prendre du recul par rapport à cette industrie pour se concentrer sur des alternatives plus viables. Selon lui, l’or représente une opportunité stratégique pour le pays, offrant une stabilité et une valeur croissante sur les marchés mondiaux.

En soulignant l’importance de la thésaurisation de l’or, M. Diouf a souligné que cette stratégie permettrait au Sénégal de développer des réserves précieuses et de renforcer son économie. Il a également souligné le rôle crucial que l’or pourrait jouer dans le financement d’autres secteurs clés tels que l’industrie, l’agriculture et la transition énergétique.

Par ailleurs, M. Diouf a appelé à une approche régionale et internationale, exhortant les pays africains à suivre l’exemple du Sénégal en matière de thésaurisation de l’or. « Le potentiel de l’or pourrait renforcer les liens économiques et politiques entre les nations africaines, favorisant ainsi le développement régional et continental »,  a souligné M Diouf.

Cette ressource précieuse pourrait être le moteur d’une croissance économique durable et inclusive. Ces recommandations ont suscité un débat sur l’avenir économique du pays.

Yanda Sow

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here